Route des Marches de Lorraine

Route des Marches de Lorraine


Château de Malbrouck


57480 MANDEREN
Tél : 03.82.82.42.92
Site : www.chateau-malbrouck.com

Du 15 mars au 14 décembre 2009.
De Mai à août : 10h à 18h en semaine sauf le lundi 14h/18h et 10h/19h week end et jours fériés
Mars, avril, septembre à décembre : 10h00 à 17h00 en semaine sauf le lundi 14h00/17h00 et 10h00 à 18h00 week-end et jours fériés.

 

En ce moment en France...

>Tous les évènements

Le Château de Malbrouck à Manderen en Lorraine fut construit par la volonté d'Arnold VI seigneur de Sierck en 1419 et achevé en 1434, année où le Château est déclaré en mesure de soutenir un siège, et mis au service de l’archevêché de Trèves.

Malheureusement, à la mort du chevalier Arnold, la descendance n'est pas assurée et le Château va passer de propriétaires en propriétaires de la fin du XVème au début du XVIIème siècle.
En 1705, lors de la guerre de succession d'Espagne, le Château de Meinsberg se retrouve au premier plan de la scène internationale.
L'Angleterre et les Provinces Unies se joignirent à l'empire et la France se retrouvait face à une Europe coalisée et à son chef de guerre, John Churchill le duc de Marlborough, que les Français surnommeront MALBROUCK.
Au début de l'année 1705, le duc de Malbrouck prépare son plan d'invasion de la France en passant par la vallée de la Moselle, et rassemble une armée de 100 000 hommes à Trèves. Au mois de juin 1705, il dispose cette armée aux portes du royaume de France, de la Moselle au Château de Meinsberg, où il installe son quartier général. Face à lui, le maréchal Louis Hector de Villars s'apprête à défendre la frontière avec moins de 50 000 hommes. A un contre deux, Villars ne peut se permettre d'attaquer, il doit donc se conduire avec sagesse.
Malbrouck, qui tient Villars en grande estime, décide de n'attaquer qu'avec le renfort du Prince de Bade, à qui il a donné rendez-vous au château de Meinsberg.
Dans cette attente, Malbrouck fait tout pour que Villars sorte de ses positions mais celui-ci, patient, ne bouge pas. Le face à face dure ainsi une dizaine de jours sans ravitaillement pour l'armée de la coalition, tant et si bien que les soldats de Malbrouck, qui souffrent de la carence en vivres, désertent les uns après les autres.
Le duc de Malbrouck se résigne donc à quitter la place sans livrer la bataille et profite d'une nuit de brouillard pour s'en retourner vers Trèves et Maastricht. Le 17 juin au petit matin, Villars a la surprise de constater la disparition des troupes ennemies. Malbrouck s'en est donc allé en laissant son nom à ce château.
Classé monument historique en 1930, racheté par le Conseil Général de la Moselle en 1975, le château est entièrement réhabilité et renaît de ses ruines en septembre 1998.
 

Plan du site|Liens utiles|Mentions légales|Contact